Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 May

Historique des anciens propriétaires et héritiers du domaine de Nolet

Publié par Paolpi Erwan  - Catégories :  #Dictionnaire

Vous trouverez ci-dessous un historique très complet des différents héritiers et propriétaires du domaine de Nolet qui s'y sont succédé.

Historique des anciens propriétaires et héritiers du domaine de Nolet

 

 

 

 

 

Dictionnaire des différents propriétaires du domaine de Nolet à Aucamville

De Garonne et de Gascogne

 

 

 

 

 

 

  • Jehan Nolet (père): (XVIème siècle)

 

Lieu de résidence : Toulouse

Famille : C’est l’ancêtre le plus ancien à ma connaissance de la famille Nolet. Il épousa Catherine Assolent

Enfants : Marie de Nolet et Jean de Nolet

Profession : Important marchand négociant et grossiste de Toulouse. Il a fait fortune dans le commerce, il renonça au négoce que pour de lucratifs offices, qui accrurent encore son patrimoine : a successivement été fermier de la traite foraine et maître des eaux et forêts de Toulouse. Nommé Capitoul de Toulouse en 1500. Jehan de Nolet meurt en laissant son nom au domaine à Aucamville.

 

  • Catherine Assolent :

 

Famille : Mariée à Jehan Nolet, Capitoul de Toulouse de 1500-1501

Enfants : Marie de Nolet et Jean de Nolet

 

  • Anne de Forès : (XVIème siècle)

 

Lieu de résidence : domaine de Nolet à Aucamville, elle était propriétaire du château appelé « Emboysson » qui fût détruit le 21 juin 1590.

Famille : Marié à Jean de Nolet

Enfants : Jacques de Nolet

Histoire anecdotique : Le 21 juin 1590, craignant les attaques des réformés, le consul de Grenade délibéra et pris la décision de détruire les fortifications de Nolet (Emboysson), appartenant à Anne de Forès, veuve de Jean de Nolet.

 

  • Jean de Nolet (fils) : (Décédé en 1551)

 

Lieu de résidence : Château « Emboysson » au domaine de Nolet à Aucamville et à Toulouse

Carrière : Greffier criminel à la cour du Parlement. Il fit l’acquisition de plusieurs hôtels dont l’hôtel des Pins à Toulouse qu’il restaura à partir de 1542 et « l’hôtel Antonin », situé rue des Chapelier à Toulouse.

Mariage : Marié à Anne de Forès.

Enfant : Jacques de Nolet

Histoire anecdotique : Chalande (Hist. deg rues de Toulouse) nous rappelle qu'en 1670, M. de Nolet, trésorier général, réunissait les lanternistes, de nos jours appelés les membres de l’Académie des sciences et des belles lettres, dans les salons de son hôtel, aujourd'hui l'Hôtel Balchère, 7 rue des Arts à Toulouse.

Œuvre : Membre de la Compagnie des Jeux Floraux et un écrivain de talent, ses ouvrages connurent une large diffusion dans la noblesse cultivée occitane.

 

 

  • Jacques de Nolet : (XVIème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet, Aucamville

Carrière : Avocat au Parlement de Toulouse.

Famille : Il épousa Marguerite de Fieubet. Ils eurent un fils prénommé Bernard (de Nolet).

 

 

  • Marguerite de Fieubet : (XVIème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville dans un premier temps et au château de Merville au décès de son époux Jacques de Nolet.

Parents: Marguerite de Fieubet, fille de Jacquette de Madron et d’Arnaud Fieubet, greffier au diocèse civil de Toulouse et secrétaire des Etats du Languedoc. Cette famille s’est illustrée pour avoir donné un Conseiller au Roi de France, à Paris. Gaspard de Fieubet, le frère de Marguerite, Gaspard était Chancelier de la Reine Marie-Thérèse d’Autriche épouse de Louis XIV et cela depuis 1671.

Mariage : Marié à Jacques de Nolet

Enfant : Bernard de Nolet

Histoire anecdotique : Dès 1614, Marguerite de Fieubet, déjà veuve de Jacques de Nolet, agit au nom de son frère, qui est à Paris et dont elle habite la maison à Merville. Elle représente le trésorier de l’épargne en toutes occasions ; c’est elle qui a « la direction des affaires de la famille » à Toulouse.

 

 

 

  • Bernard de Nolet : (1681-1733)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet, Aucamville, hôtel Baichères situé 7 rue des Arts à Toulouse

Parents : Marguerite de Fieubet et Jacques de Nolet

Mariage : Marguerite de Pavie de Fourqueveaux.

Enfant : -Jean-François (de Nolet), né à Merville en 1670 et

               -Joseph de Nolet né en 1653 et décédé en 1713.

Carrière : Trésorier général de France au bureau des finances de Toulouse

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux

Histoire anecdotique : On rapporte que M. de Nolet, Trésorier général, réunissait comme son père les lanterniers dans les salons de son hôtel, aujourd'hui l'Hôtel Baichères.

 

 

 

  • Marguerite, Bourguine, de Beccarie-de Pavie-de Fourqueveaux:(XVIIIème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville

Mariage: Marié à Bernard de Nolet, Trésorier général de France au bureau des finances de Toulouse.

Enfants : Jean-François de Nolet et Joseph de Nolet, (tous deux trésoriers généraux de Toulouse).

Histoire anecdotique : Le musée des Augustins possède un ensemble exceptionnel de sculptures provenant d'une même église toulousaine : les Récollets. Après leur restauration spectaculaire, une étude approfondie de ces œuvres permet de faire revivre non seulement leurs ateliers, mais aussi l'histoire d'une famille au destin romanesque : les Beccarie de Pavie seigneurs de Fourquevaux.

 

 

 

  • Joseph de Nolet: (né en 1653 et décédé en 1713)

 

Lieu de résidence: Château de Nolet à Aucamville, château de Merville et Toulouse

Parents: Fils de Bernard de Nolet et Marguerite de Fourqueveaux.

Frère : Jean-François de Nolet

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux, dont il devint le mainteneur en 1694

Carrière : Trésorier Général de France

 

 

 

  • Jean-François de Nolet : (né en 1670 à Merville et décédé en 1735)

 

Lieu de résidence: Château de Nolet à Aucamville, château de Merville et Toulouse

Parents: fils de Bernard de Nolet et Marguerite de Fourqueveaux

Mariage : Marié à Jeanne de Durand des Comminges, de Rivalet

Enfants : Une fille Isabeau de Nolet et un fils Bernard de Nolet.

Frère : Joseph de Nolet

Carrière: Trésorier général de France au bureau des finances de Toulouse.

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux.

 

 

 

  • Jeanne de Durand des Comminges, de Rivalet :

Mariage: Epouse de Jean-François de Nolet.

Enfants : une fille Isabeau de Nolet et un fils Bernard de Nolet

 

 

 

  • Bernard de Nolet (né en 1681 et décédé en 1733)

 

Lieu de résidence: Château de Nolet à Aucamville, château de Merville et Toulouse

Famille : Fils de Jean-François de Nolet et Jeanne de Durand des Comminges, de Rivalet. Il a une sœur Isabeau de Nolet.

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux dont il devint le mainteneur en 1723.

Carrière: Trésorier général de France

Histoire anecdotique : En 1721, malgré un long procès entamé par Bernard de Nolet contre la communauté d’Aucamville, au sujet de la noblesse de la métairie de la boutique de Nodery, accolé au domaine de Nolet. Bernard de Nolet gagna le procès et fît reconnaître la terre de Nodery comme « une terre noble », grâce à l’intervention de son ami marquis d’Escars.

 

 

  • Isabeau de Nolet : (fin XVIIème au XVIIIème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville

Parents : fille de Jean-François de Nolet, trésorier général de Toulouse et de Jeanne de Durand des Comminges, de Rivalet.

Frère: Bernard de Nolet, trésorier général de France

Mariage : Elle a épousa l’écuyer Jean-Jacques (des) Ezgaulx en 1705.

Enfants : -Jean-Joseph Desegaulx de Nolet né en 1706,

                - François joseph (des) Ezgaulx né en 1707,

                -Bonaventure (des) Ezgaulx né en 1708,             

                  et Marguerite (des) Ezgaulx né en 1710.

 

 

 

  • Jean-Jacques Ezgaulx : (fin XVIIème au XVIIIème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet, Aucamville

Famille : Petit-fils de Jean Ezgaulx, Conseiller du Roi à la Sénéchaussée d’Auvergne, Riom. Mariage : Marié en 1705 à Isabeau de Nolet.

Enfants : -Jean-Joseph Desegaulx de Nolet né en 1706,

                 -François Joseph Ezgaulx né en 1707,

                 -Bonaventure Ezgaulx né en 1708

                 -Marguerite Ezgaulx né en 1710.

Carrière : Ecuyer

Histoire anecdotique : Le 27 février 1709, les Capitouls de Toulouse, accordèrent à « messire » Jean Jacques Ezgaulx, écuyer, la décharge de l’imposition de la taille personnelle, sous présentation de ses actes de noblesse.

 

 

 

  • Jean Joseph Desegaulx de Nolet : (1706-1756)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville et Toulouse

Parents: Jean-Jacques Ezgaulx et Isabeau de Nolet.

Frère : -François-Joseph des Ezgaulx (né en 1907),

             -Bonaventure des Ezgaulx (1708),

             -Marguerite des Ezgaulx (1710)

Enfants : Jean François Henry Bonaventure Desegaulx de Nolet et

                Jean Joseph Augustin, Desegaulx de Nolet

Carrière : Procureur du Roi (1748-1755) au Parlement de Toulouse, au département des eaux et forêts.

Histoire anecdotique : Il est le premier Desegaulx de Nolet. Jean joseph Desegaulx siégeait à la cour du Roi et attachait beaucoup d’importance également à ses origines de la branche des Nolet, famille reconnue dans le paysage toulousain. Il composa un nouveau nom de famille à partir de son nom paternel « des Ezgaulx » en y ajoutant son nom maternel « de Nolet », pour devenir « Desegaulx de Nolet », et ainsi prouver sa noblesse.

 

 

 

  • Jean-Joseph Augustin Desegaulx de Nolet : (né au château de Nolet  en 1752-décédé à Toulouse le 28 mars 1842)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville et Toulouse

Carrière : Officier militaire, chevalier Saint-Louis, il était lieutenant au 1er régiment de Grenoble Artillerie en 1790.

Œuvre : C’était un violoniste distingué, ses talents de musiciens firent rentrer son élève Monsieur Ledit Gendre au conservatoire.

 

 

 

  • Jean-François Desegaulx de Nolet :

 

Résidence : Il habitait Verdun (Tarn-et-Garonne)

Histoire anecdotique : Il est fait prisonnier durant une partie de la révolution avec son épouse, ainsi  qu’un de ses fils, Jean, commandant de la Garde Nationale d’Aucamville. Tous les trois furent libérés en novembre 1795 pour des services rendus à la république.

 

  • Jean Desegaulx de Nolet :

 

Carrière : Commandant de la Garde Nationale d’Aucamville

Histoire anecdotique : Suspecté pendant la révolution, il fut arrêté et libéré en novembre 1795.

 

 

 

 

  • Jean-Bernard-Elie Desegaulx de Nolet :

 

Résidence : Domaine de Nolet et Sedan dans les Ardennes

Carrière : Capitaine-commandant au  régiment de Beaujolais en 1790

Histoire anecdotique : Il a prit part à une assemblée pour son fief près de Sedan

 

 

 

  • Alexandre Desegaulx de Nolet : (né en 1804 et décédé en 1872)       

 

Carrière : Elu maire de Grenade (Haute-Garonne) de 1829 jusqu’en 1830

 

 

 

  • Mathieu-Louis Hocquart : (né à Paris en 1760 et décédé à Toulouse en 1843)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville et à Toulouse

Mariage : Né à Paris et issu d’une famille de magistrats originaire de Coeuilly, il épousa Madame Delsuc de Cassagne.

Enfants : Une fille, Françoise Joséphine Eléonore (Hocquart).

Carrière : Ancien avocat à la Cour des Aides de Paris Mathieu-Louis Hocquart est nommé en 1815, premier Président de la Cour Royale de Toulouse pour services rendus à la cause royale durant les Cent-Jours. Il restera à ce poste jusqu’à sa mort en 1843. Il mène également une carrière politique est élu à plusieurs reprises député de la Haute-Garonne de 1820 à 1830.

Distinction : Chevalier de l’Ordre Royal de la légion d’honneur et de Saint-Jean de Jérusalem.

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux et Mainteneur « Président » de l’Académie en 1806.

Histoire anecdotique : Un Portrait de Mathieu-Louis Hocquart peint par Jean Blaise Villemens ornait dans le bureau du premier Président de la Cour au Parlement de Toulouse. De nos jours il se trouve dans l'antichambre du Parquet Général, il s'agit de l'une des plus belles peintures, cadre compris.

 

 

 

 

  • Dame Delsuc de Cassagne : (fin XVIIIème et milieu XIXème siècle)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville

Famille : Mariée à Mathieu-Louis Hocquart, premier Président de la Cour Royale de Toulouse jusqu’en 1943.

Enfant : Françoise Joséphine Eléonore Hocquart

 

 

 

  • La vicomtesse de Panât Françoise Joséphine Eléonore Hocquart: (début et milieu XIXème)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville

Famille : Mariée le 10 novembre 1819 à Philippe Samuel de Brunet de Castelpers, vicomte de Panât.

Enfants : -Henri Hyacinthe Philippe de Brunet de Castelpers, marquis de Panât (1822-1859)  et Joséphine de Brunet de Castelpers de Panât (1830-1858)

Histoire anecdotique : Propriétaire du domaine de Nolet de 1843 à 1851. Son fils, Henri Hyacinthe de Brunet de Castelpers de Panât a acquis le domaine de Nolet en 1951, l’année de la naissance de Samuel de Panât, petit-fils de la vicomtesse Eléonore Hocquart.

 

 

 

  • Le vicomte de Panât Philippe[1] de Brunet de Castelpers : (né en 1787 à l’Isle-Jourdain- décédé à Toulouse en 1860)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet, et à Toulouse

Parents : Fils du marquis de Panât Dominique de Brunet de Castelpers et Victoire de Rudelle d’Alzon. Elevé en Angleterre par son père et rentré en France à l’Isle-Jourdain dans le Gers en 1803.

Mariage  Marié le 10 novembre 1819 avec Françoise Joséphine Eléonore (Hocquart).

Enfants : Henri Hyacinthe Philippe de Brunet de Castelpers, marquis de Panât (1822-1859) et Joséphine de Brunet de Castelpers de Panât (1830-1858)

Carrière : Il a eut une longue carrière de diplomate et de politique. Sous-préfet de Bayonne, préfet du Cantal, maire de l’Isle-Jourdain (1821), député du Gers (1827-1830)

Œuvre : Mainteneur de l’Académie des Jeux Floraux en 1851 et 1860

Histoire anecdotique : Auditeur de 1ère classe au conseil d’État le 19 janvier 1810… Le 20 novembre 1810 Napoléon lui donne des pouvoirs spéciaux pour les Indes Orientales (Java). A son retour, il annonce la prise de Java par les Anglais, Napoléon marque son mécontentement;  « il répond J’y étais, sire, et vous n’y étiez pas ! ». Ensuite Il est attaché à l’ambassade de France à Varsovie en 1811 et quelques mois plus tard, Napoléon l'utilise comme intermédiaire entre les généraux étrangers combattant à ses côtés pendant les campagnes de Russie en 1812.

 

 

 

  • Le marquis de Panât : Henri Hyacinthe Philippe de Brunet de Castelpers : (né le 21 février 1822-décédé en 1859 à Toulouse)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville, château de L’Isle-Jourdain et Toulouse

Parents : Né le 21 février 1822, fils du vicomte, Philippe de Brunet de Castelpers et de la vicomtesse Françoise Joséphine Eléonore Hocquart.

Mariage : Marié le 2 septembre 1849 à Hermésinde Marie Geneviève Hortense de Narbonne-Lara.

Enfants : Samuel de Brunet Castelpers (1851-1913) et Léopold de Brunet de Castelpers (fils ainé).

Œuvre : Membre du conseil héraldique de France.

Histoire anecdotique : Le marquis décède à l’âge de 37 ans, un an après sa sœur Joséphine âgée seulement de 28 ans, quand à son père il décéda six mois après son fils en 1860.

 

 

 

  • La marquise de Panât : Hermésinde Marie Geneviève Hortense de Narbonne-Lara : (….- décédé en 1904 au château de Nolet)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville

Parents : Héritière du château de famille des Purpan, Marie Narbonne-Lara est la fille du marquis Jean-Jacques Narbonne-Lara et de la marquise Albanie Dubarry-Conty d’Hargicourt. Mariage : Mariée le 2 septembre 1849 au marquis de Panât Hyacinthe Henri de Brunet de Castelpers.

 Enfants : Samuel de Brunet Castelpers (1851-1913) et Léopold de Brunet de Castelpers (fils ainé).

 Histoire anecdotique : Elle fit édifier un nouveau château à Nolet en 1862

 

 

 

  • Le comte de Panât : Antoine, Léopold, Louis de Brunet de Castelpers :

Lieu de résidence : Château de Nolet et au 5 rue Fermat à Toulouse.

Parents: Fils du marquis de Panât, Henri Hyacinthe de Panât et de la marquise Marie Narbonne-Lara et frère du marquis Joseph Samuel Léopold « George » de Brunet Castelpers :

Histoire anecdotique : Il devint le seul héritier du château de Nolet en 1860

 

 

 

 

  • Le marquis de Panât : Joseph Samuel Léopold « George » de Brunet Castelpers : (1851-décédé au château de l’Isle-Jourdain1913)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet (propriétaire foncier, 1904 à 1913), château de l’Isle-Jourdain (demeure principale).

Parents : Fils du marquis Henri Hyacinthe de Panât et Marie Narbonne-Lara.

Mariage : Marié le 14 février 1885 à Marguerite Salles.

Enfants : Aymeric de Panât (1886-1865) et Simone de Panât (1885-….)

Carrière : Maire de l’Isle-Jourdain en 1884-1892) et conseiller municipal par la suite.

Militaire : engagé volontaire dans le bataillon des volontaires de l’Ouest où il fit la campagne

de la guerre 1870-1871.

Œuvre : Membre de l’Académie des Jeux Floraux, et nommé Mainteneur de cette même Académie en 1904.

Histoire anecdotique : Le marquis de Panât cultivait différentes facettes de sa personnalité à la fois peintre, musicien, artiste, amoureux des arts et des lettres. Cet homme de lettres a écrit un roman en 1877 intitulé « Céline » et écrivait des pièces de théâtre sous le pseudonyme de « Georges Brunet ». C’est également à ce personnage que l’on doit le château des de Panât à l’Isle-Jourdain, construit en 1880, par son beau-père Edmond Salles, architecte.

 

 

 

 

  • Jeanne Marie Marguerite Salles : (1864-….)

 

Lieu de résidence : Château de l’Isle-Jourdain à partir de 1880 et le château de Nolet revendu en 1819.

Mariage: Marié le 14 février 1885, au marquis de Panât Samuel de Brunet de Castelpers.

Enfants : Aymeric de Panât (1886-1865) et Simone de Panât (1885-….)

Distinction : Marquise de Panât

 

 

 

  • Salles, Edmond, Jean, Marie, Edouard : (Castelnau-Magna, Hautes-Pyrénées, 9 octobre 1817-1898 ?)

 

Famille : Père de la marquise de Panât, Marguerite Salles

Lieux de résidence : Vers 1859 : 17 place Saint-Etienne ; puis 1, rue des cloches, à vécut au domaine de Nolet également.

Carrière : Attaché au service hydraulique du département de la Haute-Garonne à partir 1849 à 1882 ; en congé de 1853 à 1862 ; au service du gouvernement chilien, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées en 1867 ; était déjà retraité avant 1895.

Œuvre administrive : Membre du conseil local des bâtiments civils à partir de 1865, de l’Académie des sciences, inscriptions et belles lettres de Toulouse à partir de 1873. Membre du bureau d’administration du lycée de Toulouse, vice-président de la Société franco-hispano portugaise et membre du musée Saint-Raymond de Toulouse.

Œuvre : Château de l’Isle-Jourdain dans le Gers et peut-être le domaine Nolet.

Publications : Nombreuses dans les mémoires de l’Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse (quatorze articles essentiellement sur les orages en Haute-Garonne et la notice nécrologique de J. Esquié).

Sources : AN. F.14.2319

Bibliographie : Annuaire de la Haute-Garonne, dictionnaire biographique de la Haute-Garonne, Paris, 1895 ; Odile Foucaud, Jacques-Jean Esquié, thèse d’histoire de l’art, T.II, 1889.

Histoire anecdotique : Edmond Salles a découvert lors de travaux des pièces d’origine Gallo-Romaine au domaine de Nolet à Aucamville.

 

 

 

 

  • La marquise de Panât, Blanche Henriette Simone Solange de Brunet de Castelpers :

 

Famille : Fille de Marguerite Salles et du marquis de Panât Samuel de Brunet de Castelpers. Célibataire, sans descendances

Histoire anecdotique: La marquise aimait les jeux d’argents et aurait dépensée dit-on une partie de la fortune familiale…

 

 

 

  • Le vicomte de Panât, Marie Edmond Jean Aymeric de Brunet de Castelpers :

 

Famille : Fils de Marguerite Salles et du marquis de Panât Samuel de Brunet de Castelpers. Célibataire, sans descendances célibataire.

Œuvre : Peintre et pastelliste de talent

Histoire anecdotique : C’était un artiste, loin de toute politique

 

 

 

 

  • Charles Pierre Daniel de La Luz Veyan : (né le 23 février 1881 à Rodéo, au Mexique)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1919 à 1926).

Famille : Issu d’une riche famille qui a fait fortune dans les mines du Mexique, il a épousé Madame Yvonne Marie Eugénie Nielly.

Profession : Apiculteur-agriculteur

 

 

 

  • Yvonne Marie Eugénie Nielly :

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1919 à 1926.

Famille : Elle a épousé Charles Pierre Daniel de La Luz Veyan.

 

 

 

  • Dominique Brizio :

 

Lieu de résidence : Propriétaire associé avec Charles Barbera, du château de Nolet à Aucamville de 1926 à 1930 et à Paris.

Famille : Il a épousé Hélène Schutz le 10 mai 1925 à Turin (Italie).

Profession : Agriculteur

 

 

 

  • Hélène Schutz :

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1926 à 1930 et à Paris, n°3 Marie Davy.

Famille : Née le 28 mai 1897 à Turin (Italie), elle a épousée Dominique Brizio dans cette même ville le 10 mai 1925.

 

 

 

  • Charles Barbera :

 

Lieu de résidence : Propriétaire associés avec Dominique Brizio, du château de Nolet à Aucamville de 1926 à 1930 mais réside à Turin et à Paris.

Famille : Né le 29 septembre 1897 à Cavallermaggione (Italie). A épousé madame Basetti.

Carrière : Agriculteur

 

 

 

  • Louis Morel : (…-…)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1930 à 1933

Carrière : Riche industriel du nord de la France

Histoire anecdotique : Louis Morel a acheté la première moissonneuse-batteuse du Tarn-et-Garonne pour le domaine de Nolet.

 

 

 

  • Altesse Sérénissime Princesse de Ligne :

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1936 à 1941

Histoire anecdotique : Pas d’autres informations

 

 

 

  • José Soler Puig (….- décédé au château de Nolet en 1936)

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1933 à 1936 et château de Poudeous

Famille : Origine espagnole

Carrière : Dirigeant des tricotages de l’Ariège et Bonneterie de la Garonne et de la laiterie de Nolet. Il débuta sa carrière très modestement comme contremaître puis il s'établit pour son compte à Auterive, où il avait un petit atelier de trois machines et concevait des bas pour femme. Il se lança ensuite plus en grand et parvint à fonder vingt usines où il employait jusqu'à six mille ouvriers et ouvrières. Les principales de ses usines se trouvaient à Pontoise, Bordeaux, Montauban, Cahors, Casteljaloux, Pamiers, Caussade, Cugnaux, Saverdun, Montréjeau, Saint-Gaudens, Auterive, Grenade, Grisolles...Il se lança également dans la production laitière à partir de 1934 et a ouvert la laiterie de Nolet.

Histoire anecdotique : Il désirait réussir dans les produits laitiers d'autant que l’ancien Président de la République, Gaston Doumergue habitait Tournefeuille et il espérait que Monsieur Doumergue soutiendrait l'économie locale.

 

 

 

  • Robert  Pierre Auguste Germain :

 

Lieu de résidence : Domaine de Nolet et son château de 1941 à 1986 et à Alger n° 98 boulevard Saint-Saëns.

Carrière : Administrateur de la Société Civile Immobilière du domaine de Nolet et président du groupe les « Vergers d’Aquitaine ».

Profession : Viticulteur, entrepreneur

 

 

 

  • Catherine Germain :

 

Lieu de résidence : Succédant à son père elle devient propriétaire du domaine et du château de Nolet  de 1986 à 1996.

Famille : Fille de Robert Germain

Carrière : Administrateur de la Société Civile Immobilière du domaine de Nolet de 1986 à 1996.

 

 

 

  • Famille Cantoni :

 

Lieu de résidence : Château de Nolet à Aucamville de 1996 à 1999

Carrière : Pas d’autres informations

 

 

 

 

 

 

[1] Tous les prénoms soulignés dans le dictionnaire sont les prénoms usuels

Tableau des anciens Propriétaires du domaine de Nolet

 

Siècle d’acquisition

 

Propriétaires

 

Autres Propriétaires

 

XVIème

Jehan Nolet, Capitoul

Catherine Assolent

XVIème

Jean de Nolet

 

Anne de Forès

XVIIème

Jacques de Nolet

 

Marguerite de Fieubet

XVIIIème

 

Bernard de Nolet

Marguerite de Pavie de Fourqueveaux

XVIIIème

Isabeau de Nolet

 

J-J des Ezgaulx

Fin XVIIIème

Famille des Ezgaulx / Desegaulx de Nolet

 

Année d’acquisition

 

Propriétaires

 

Autres propriétaires

 

1820

Mathieu-Louis   Hocquart

Dame Delsuc de Cassagne

1843

Eléonore Hocquart

Vicomte Philippe de Castelpers de Panât

1850

Marquis Hyacinthe de Castelpers de Panât

Marie Narbonne-Lara

1859

Marie-Narbonne-Lara

Vicomte Philippe de Panât

1860

Marie Narbonne-Lara

Marquis Léopold de Panât

1885

Marquis Samuel de Panât

Marie Narbonne-Lara

1904

Marquis Samuel de Panât

Marguerite Salles de Panât

1916

Marguerite Salles de Panât

Aymeric et Simone de Panât

1919

Charles de La Luz Veyan

Eugénie Nielly de la Luz Veyan

1924

Dominique Brizio

Charles Barbera

1930

Louis Morel

1933

Jose Soler Puig

1936

Altesse Sérénissime Princesse de Ligne

1941

Robert Germain

1986

Catherine Chini-Germain

1996

Famille Cantoni

1999

Domaine saisi par une banque Suisse

2012

Famille Joubert -Melotte

Commenter cet article

À propos

Mémoire du domaine de Nolet à Aucamville dans le Tarn-et-Garonne